Accueil/Grammaire, Orthographe/Les règles de la ponctuation en langue française

Les règles de la ponctuation en langue française

logo response and answer

Les différentes règles de ponctuation à connaître dans la langue française sont:
• Le point (.)
• Le point d’exclamation (!)
• Le point d’interrogation (?)
• La virgule (,)
• Le point-virgule (;)
• Les points de suspension (…)
• Les deux points (:)
• Les parenthèses ( )…

logo response and answer

Les différentes règles de ponctuation à connaître dans la langue française sont:
• Le point (.)
• Le point d’exclamation (!)
• Le point d’interrogation (?)
• La virgule (,)
• Le point-virgule (;)
• Les points de suspension (…)
• Les deux points (:)
• Les parenthèses ( )…

Les ponctuations sont souvent négligées. On s’acharne sur la justesse de l’orthographe mais on a tendance à omettre les autres règles typographiques telles que l’usage des majuscules et les ponctuations. Pourtant, ces éléments sont indispensables pour une qualité rédactionnelle irréprochable. 

La ponctuation caractérise le sens d’une phrase. Elle fixe les rapports entre les propositions et les idées. Il faut savoir utiliser correctement les signes de ponctuation car ils servent de référence et d’orientation pour le lecteur. C’est pourquoi, nous allons consacrer cet article pour connaître les règles de la ponctuation en français. Bonne lecture ! 

1. Le point (.)

Le point est généralement celui qui clôture la phrase. On le retrouve aussi après une abréviation. Selon la règle, le point se situe juste après le dernier mot d’une phrase, suivi d’un espace qui permet de séparer le premier mot d’une nouvelle phrase : {texte/point/espace}

Même les phrases nominales ou les phrases qui sont dépourvues de verbe finissent par un point, sauf pour les titres d’œuvres (film, livre…).

Exemples :

– Une petite virée en ville.

– Les aventures de Tintin et Milou

2. Le point d’exclamation (!)

  • On utilise le point d’exclamation pour exprimer un ordre ou des émotions dans le sens de la phrase (notamment : surprise, l’exaspération, l’admiration, etc.)

Exemples :

– Je ne savais pas que tu es membre de ce club !

– Si on continue comme ça, on va passer toute la nuit ici !

– Elle a un talent incroyable !

  • On met un point d’exclamation après l’interjection ou après le mot qui marque l’exclamation ou encore à la fin d’une phrase qui indique une intonation exclamative.

Exemples :

– Super ! je vais me préparer tout de suite.

– C’est vraiment dommage !

On met toujours un espace avant et après un point d’exclamation : {espace ! espace}.

3. Le point d’interrogation (?)

On finit une phrase par un point d’interrogation pour poser ou pour marquer une question. Il est toujours placé entre deux espaces (avant et après) : {espace ? espace} 

Cependant, il convient d’insister sur certains points :

  • S’il s’agit d’une interrogation indirecte, on emploie un point à la place du point d’interrogation.

Exemple :             

– Reste à savoir quel genre de chaussures elle aime.

– La police aimerait savoir comment cet homme a orchestré l’attaque.

  • On place un point d’interrogation entre une parenthèse (?) pour souligner une incertitude.

Exemple : La biotech Moderna présentera son vaccin qui protège contre le coronavirus (?) d’ici la fin du mois.

4. La virgule (,)

La virgule marque principalement une petite pause dans la lecture. Elle se place toujours après un mot et suivie d’un espace : {mot, espace}

  • Elle sert de séparateur entre les énumérations et peut faire office de remplacement pour certaines conjonctions.

Exemples :

« L’homme était petit, trapu, rouge et un peu ventru. » – Guy de Maupassant.

Je n’arrive pas à me décider entre le beige, le saumon, le mauve et le fuchsia.

On met une virgule devant une préposition, un mot ou un groupe de mots pour renforcer le sens de la phrase ou pour changer son rythme.

Exemples : 

Il n’a pas menti, mais tu avais raison.

Tu devrais intervenir, si tu ne veux pas que cela dégénère encore plus.

  • On utilise une virgule pour mettre en relief un élément placé au début d’une phrase.

Exemple : Maintenant, racontes moi tout ce qui s’est passé là-bas.

  • Pour mettre en évidence une suite d’évènements dans le temps.

Exemple : On s’est croisé hier, il m’a regardé, je lui ai souri.

  • On entoure par des virgules un mot ou un groupe de mots qui annoncent un complément d’informations.

Exemple : Un film émouvant, tiré d’une histoire vraie, sera diffusé demain sur la chaîne Netflix.

  • Dans les indications des dates, une virgule vient systématiquement après le nom de lieu.

Exemple : Paris, le 12 décembre 2009.

5. Le point-virgule (;)

Le point-virgule indique une pause de moyenne durée. Il peut assurer la fonction d’une virgule :

  • Pour séparer des propositions qui ont un sens commun.

Exemple : La pandémie fait un ravage en Europe ; tous les concerts ont été annulés.

  • Devant une deuxième proposition qui commence par un adverbe.

Exemple : Il a prononcé un discours ; instinctivement sa femme lui a pris la main.

  • Pour diviser les parties semblables ou les propositions trop longues si les éléments sont déjà séparés par des virgules ou pour les mettre en parallèle.

Exemples : – Son père est chirurgien ; sa mère ne travaille pas.

Il convient de noter que le point-virgule se trouve toujours au milieu d’une phrase, entre deux espaces : {espace ; espace}

6. Les points de suspension (…)

On les utilise fréquemment pour marquer une interruption ou une pause dans la parole, une énumération, une emphase ou encore une réticence (pour les mots grossiers).

Exemples :

Ne touchez pas cette…Retirez votre main doucement.

Qu’est-ce que…vous faites ici ?

« Messiers et chers administrés… » – Alphonse Daudet.

C’est une longue histoire…

Regardes où tu vas c… !

Les points de suspension se placent directement après un mot ou une lettre et toujours suivis par un espace : {mot…espace}

7. Les deux points (:)

On utilise les deux points dans une phrase pour :

  • Introduire une citation ou des paroles rapportées.

Exemples :

– Tout le monde a répété en chœur : « Amen ! »

– Elle s’est évanouie après avoir dit : « J’ai bu trop de café ce matin. ».

  • Pour annoncer une énumération.

Exemples : Voici ce que tu dois faire ensuite : aller dans ta boîte mail, ouvrir le dernier message et copier l’adresse mentionnée dans le contenu.

  • Pour faire une précision ou une explication.

Exemples :

– Il a dû travailler dur : il s’occupe de leur fils tout seul.

– Je n’arrive plus à dormir paisiblement ces temps-ci : je souffre d’une insomnie.

-La plaque n’est plus là : l’appartement a été vendu.

Les deux points sont souvent placés au milieu d’une phrase, entourés de deux espaces (avant et après) : {espace : espace}

8. Les parenthèses ( )

  • Les parenthèses sont utilisées pour isoler un mot ou un groupe de mots dans une phrase pour indiquer une précision ou pour ajouter un commentaire.

Dans ce cas, on met toujours un espace avant la parenthèse ouverte ; aucun espace après la parenthèse ouverte et avant la parenthèse fermée ; un espace après la parenthèse fermée si au milieu d’une phrase ou un point si à la fin d’une phrase : {espace(texte)espace} / {espace(texte)point}

Exemple : Il poursuivra le traitement (sur ordre de son médecin).

  • On les utilise également pour mettre en évidence les variantes de genre et de nombre. Suivant la forme : {mot(lettre)espace} / {mot(lettre)lettre/espace}

Exemples : 

L’offre est destinée pour les abonné(e)s de la page.

Le ou les gagnant(s) vont bénéficier d’un ticket gratuit pour le spectacle de ce soir.

  • Elles servent également pour encadrer un chiffre arabe en guise d’appel de note : (1), (2), (3), (4) … Sous la forme : {espace(chiffre)virgule}

9. Les tirets (-)

Quant à eux, les tirets sont utilisés pour clarifier et ainsi mettre de l’ordre dans un listage ou pour fractionner une phrase. Notamment :

  • pour alterner les participants d’un dialogue. On place un tiret au début de phrase, suivi d’un espace. {tiret/espace/texte}

Exemple : 

– Salut ! Tu es disponible ?

– Non, je travaille.

– D’accord ! Je te rappelle un peu plus tard.

  • pour le même usage que les parenthèses dans l’encadrement d’une phrase ou d’un segment de phrase. On le place au milieu de deux espaces : {espace/tiret/espace}

Exemples : L’argent – précieux billet – a corrompu le monde.

  • pour lister des choses. Sous la forme : {tiret/espace/texte}

Exemple :

Dossiers à fournir :

– 02 photos

– une demande manuscrite

– une copie du diplôme

10. Les crochets [ ]

Les crochets sont employés pour :

  • Faire office d’une autre parenthèse à l’intérieur d’une parenthèse

Exemple : (au début de la Première Guerre Mondiale [1914] jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale [1945].)

  • Pour illustrer une modification ou une coupure dans la citation d’un extrait de texte

Exemple : « Depuis lundi, […] Mike et Angèle restent au chalet le soir pour jouer. »

Si placés au milieu d’une phrase, on les entoure avec deux espaces ; si à la fin d’une phrase, le premier crochet est précédé d’un espace et le second par un point. Cependant, on ne met aucun espace après le premier et avant le second crochet : {espace[texte]espace} / {espace[texte]point} / {espace[…]espace}

11. Les guillemets (« »)

Les guillemets doivent leur nom à Guillaume, dit Guillemet, qui les a inventés en 1525. Ils sont utilisés pour :

  • rapporter ou faire une citation, encadrer une parole ou un écrit.

Exemples : – Le Président a confirmé que « les routes seront ouvertes à partir de lundi. ».

                   – Josiane m’a dit : « Votre amant a oublié ses baskets dans la salle de derrière près de la cheminée. ».

  • illustrer, faire remarquer ou distinguer une expression ou un terme inhabituel, un mot étranger et un argot.

Exemple : – Mon gynécologue m’a rassuré que cette malaise est « passagère ».

                 – « Cadoter », c’est un mot de la langue française qui est originaire d’Afrique qui signifie « corrompre quelqu’un en lui offrant des cadeaux ».

                – Sam sera votre nouveau « coach ».

On les place suivant la forme : {espace«espace/texte/espace»espace} / {espace«espace/texte/espace»point}

12. L’astérisque (*)

On utilise l’astérisque dans ces deux situations :

  • dans un appel de note (*) (**) (***) qui est généralement limité à trois renvois pour chaque page. On le place à l’intérieur d’une parenthèse, entourée de deux espaces : {espace(astérisques)espace}
  • pour le même usage que les points de suspension dans un nom réduit à une seule lettre initiale. Dans ce cas, on les place directement après la lettre, suivis d’un espace : {lettre/astérisques/espace}

Exemple : As-tu parlé à E*** ce matin ?

13. La barre oblique (/)

Aussi appelée « barre transversale », on emploie la barre oblique :

  • pour écrire des unités de mesure : le débit est de 500 Mo/s (méga octet par seconde)
  • pour remplacer un trait d’union

On l’écrit généralement suivant le format : {texte/texte}.

Nous avons terminé l’exploration de chacune des ponctuations et leur mode d’utilisation.

Voici une vidéo de la chaine YouTube Topo qui explique l’utilisation de la ponctuation.

Articles récents :

Accèdez à des formations sur-mesure pour :

cours fle
cours orthographe

Recevez nos derniers articles par mail :

En cliquant sur "Je m'abonne", vous acceptez notre politique de confidentialité.

Progressez facilement grâce à une formation
ultra-personnalisée
.
🇫🇷

  • Des cours particuliers en visioconférence avec un professeur dédié.

  • Un accès illimité à une plateforme e-learning moderne et adaptative (niveau, métier…).

  • Un programme adapté à votre profil et à vos disponibilités créé par votre professeur.

  • Des formations éligibles aux financements CPF, Pôle Emploi, OPCOs, Régions, FNE…

  • Un coach pédagogique dédié, joignable 6j/7 pour vous conseiller et répondre à vos questions.
Essayer gratuitement la plateforme

L'article vous a plu ? Partagez le sur vos réseaux sociaux !

Laisser un commentaire :

Bénéficiez de cours de français personnalisés et éligibles au CPF !
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance avec des professeurs diplômés.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7. 

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

cours banniere site francais

Inscrivez-vous ci-dessous pour :

Essayer gratuitement notre plateforme.
Simuler vos financements avec un conseiller.


Bénéficiez de cours de français personnalisés et éligibles au CPF !
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance avec des professeurs diplômés.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7. 

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

cours banniere site francais

Inscrivez-vous ci-dessous pour :

Essayer gratuitement notre plateforme.
Simuler vos financements avec un conseiller.