Phonétique FLE / Prononciation2021-07-16T11:30:33+02:00

Phonétique FLE / Prononciation de la langue française

La langue française est reconnue par les étrangers comme l’une des langues les plus difficiles à apprendre au monde. En effet, sa grammaire, son orthographe et sa prononciation recèlent de nombreuses exceptions ! Intéressons-nous en particulier à la prononciation de la langue afin que vous développiez un véritable accent français.

Pour ce faire, la première étape, avant même de lire notre article général et ceux spécialisés, c’est d’apprendre la prononciation de l’alphabet. Vous pouvez pour ce faire, lire notre article consacré à l’alphabet français et sa prononciation. Une fois que vous maîtrisez ce dernier, appliquez les conseils suivants.

I. Les règles de bases concernant la prononciation française

La langue française suit quelques règles de prononciation qu’il est important d’apprendre et de maîtriser si vous souhaitez parfaire votre accent français et ainsi faire illusion d’être natif.

1. Les lettres muettes

Contrairement à la langue anglaise, le français possède de très nombreuses lettres muettes. Il peut être alors difficile de reconnaître celles qui se prononcent de celles qui ne se prononcent pas. Voici quelques règles générales, qui vous permettront d’y voir un peu plus  clair.

Notons tout d’abord que dans la très grande majorité des cas, lorsqu’un mot se termine par l’une des consonnes d, t, s ou x, cette dernière ne se prononce pas.

Exemples : Dans les mots « lait », « souris », « yeux » et « accord », la consonne finale est muette à l’oral.

Attention cependant à ne pas oublier de l’inscrire à l’écrit, sans quoi cela serait compté comme une faute d’orthographe.

Plus généralement, de nombreuses consonnes sont muettes lorsqu’elles sont placées à la fin d’un mot, sans que l’on puisse pour autant dégager une règle générale. On peut cependant noter que cela n’est jamais le cas pour les consonnes c, f et l.

Exemples : Dans les mots « lac », « objectif » et « vol », la consonne finale doit toujours être prononcée !

Concernant les voyelles (a, e, i, o, u et y), ces dernières se prononcent toutes lorsqu’elles se situent à la fin d’un mot sauf pour le e. En effet, si un mot se termine par la lettre e, celle-ci sera muette, mais on prononcera tout de même la consonne qui le précède.

Exemples : « accepte », « végétale » ou encore « lampe »

Enfin, noter qu’il existe une règle de prononciation en français qui ne connaît aucune exception. Il s’agit de la prononciation de la lettre h. Cette dernière ne se prononce dans aucun cas, qu’elle soit placée au début, au milieu ou à la fin du mot !

2. Les liaisons entre les mots

Lors de l’apprentissage de la prononciation de la langue française, l’une des règles majeures à retenir concerne les liaisons entre les mots. Même si à l’écrit, cela ne se traduit par aucune marque spécifique, il s’agit d’une règle très importante concernant l’oral.

La règle générale (qui ne comporte pas d’exceptions) est la suivante : dans le cas où un mot se termine par une consonne et que le mot suivant débute par une voyelle ou h (qui est donc muet, comme nous l’avons vu précédemment), la consomme et la voyelle forment une syllabe ensemble.

Exemples : « Arrivent-ils demain ? ». Liaison entre arrivent et ils.

Cette règle entraîne également la modification de la prononciation de certaines lettres : le f se transformera ainsi en v, les s et x se prononceront à la manière d’un z.

Exemples : « neuf ans », « dix orchestres », « les enveloppes ».

Dans la même catégorie que les liaisons, noter qu’il existe en français ce que l’on appelle des élisions. Il s’agit de l’effacement d’une voyelle finale devant une voyelle initiale ou un h muet. Cette dernière est remplacée par une apostrophe (‘). C’est notamment le cas pour des mots tels que les pronoms le, la je, se, me ou encore tu.

Exemples : « je aime » qui devient « j’aime » ou « le enfant » qui devient « l’enfant ».

3. L’accentuation/intonation de la langue française

Quelle que soit la langue, son accentuation et son intonation sont très importantes et peuvent radicalement changer le sens d’une phrase. Voyons voir ensemble maintenant quelles sont les règles pour la langue française.

Il faut savoir qu’en français, contrairement à l’anglais qui possède de très nombreux accents, on accentue presque toujours la dernière syllabe d’un mot. On parle d’ailleurs d’un accent tonique démarcatif (qui découpe l’énoncé de manière régulière en unités de sens).

Les phrases aussi possèdent une intonation particulière. Ainsi cette dernière ne sera pas la même dans le cas d’une interrogation ou d’une exclamation.

  • Dans une phrase interrogative (qui se termine par un point d’interrogation), la voix doit monter à la fin. Exemple : « Pas de voisin ? »
  • Dans une phrase déclarative (qui se termine par un simple point), la voix doit descendre à la fin. Exemple : « La mer est calme. »
  • Dans une phrase exclamative (qui se termine par un point d’exclamation), comme dans une phrase interrogative, la voix monte à la fin de cette dernière. Exemple : « Que les enfants aillent se coucher ! »

II.  Quelques conseils pour développer votre prononciation française

1. Soyez progressif

Apprendre à prononcer le français correctement n’est chose aisée et cela se fait sur le long terme. Afin que votre apprentissage soit plus rapide et efficace, nous vous conseillons d’adopter une technique progressive.

Ainsi, comme le montre le graphique ci-dessous, cela ne sert à rien d’essayer dès le début de savoir prononcer à la perfection une conversation : vous n’y arriverez pas et cela vous démotivera. Non, la technique à adopter est la suivante :

Commencez par apprendre les sons caractéristiques de la langue française et la manière dont on les prononce. À partir de ces sons, vous pourrez ensuite former des mots plus ou moins longs. Vous serez ensuite capable de former des phrases entières avant de pouvoir enfin tenir une conversation avec les bonnes intonations et prononciations.

Grâce à cette technique vous serez capable de prononcer de manière rapide et correcte la langue française !

2. Écoutez et prononcez du français régulièrement

Afin que les règles de prononciations et d’intonations du français deviennent automatiques, il faut que vous vous exposiez régulièrement à la langue. Pour atteindre cet objectif, vous pouvez écouter quotidiennement ou du moins régulièrement du français. Cela peut très bien être la télévision, comme France 24 ou encore la radio, comme RFI.

De manière plus divertissante, vous pouvez également regarder votre série Netflix préférée ou le nouveau film à l’affiche, en français, sous-titré dans votre langue bien entendu ! Grâce à cette méthode, vous acquerriez des mécanismes automatiques.

Le but est ensuite de mettre ce que vous avez entendu lors de ces différentes occasions, en pratique. Pour ce faire, rien de mieux que de répéter, répéter, répéter ! Il est tout à fait normal que vous commettiez des erreurs au début. Ces dernières disparaitront automatiquement si vous pratiquez votre prononciation régulièrement.

3. Suivez des cours de prononciation française

Enfin, des cours de prononciations peuvent également s’avérer très utile pour progresser dans ce domaine de manière rapide et pérenne. Quel que soit le mode d’enseignement que vous choisissez de suivre, cette méthode vous permettra de faire plus de progrès !

Vous pouvez entre autres, consulter les très nombreux articles disponibles sur parlez-vous français concernant la prononciation française. Vous y trouverez une très grande variété d’articles, certains étant des cours complets, d’autres de simples points spécifiques.

Ils vous permettront dans tous les cas d’approfondir ce que nous n’avons fait qu’esquisser dans cet article ! N’hésitez donc pas à les consulter régulièrement, de nouveaux cours sont postés de manière hebdomadaire.

Bénéficiez de cours de français financés grâce au CPF !
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7. 

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

cours banniere site francais

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :


Bénéficiez de cours de français financés grâce au CPF !
Nos conseillers vous accompagnent.

  • Des cours particuliers à distance ou en autonomie sur une plateforme d’apprentissage.

  • Avec des professeurs natifs et diplômés disponibles 7j/7. 

  • Obtenez une certification de niveau : A1, A2, B1, B2, C1, C2.

cours banniere site francais

Vérifiez votre éligibilité avec un conseiller pour faire financer votre formation en remplissant ce formulaire :